Vue du pavillon de Lucienne | Les Amis du Musee Promenade | Marly le Roi - Louveciennes

Vue du pavillon de Lucienne


Testard (dessinateur) | Bellet (graveur) | Campion (éditeur)

Vue du pavillon de Lucienne, eau forte et burin colorée, réalisée entre 1765 et 1789 | INV.2018.1.1

Sujet représenté : vue d'architecture (Louveciennes, arbre, pavillon, voilier, barque)

Précisions sujet représenté : Dans un médaillon, façade du Pavillon de Musique donnant sur un lac. Pavillon des Eaux

En mars 2018, les Amis ont pu acquérir en vente publique la "Vue du pavillon de Lucienne", une eau-forte et burin rehaussée de couleurs représentant le Pavillon de Musique de Madame Du Barry. Cette petite estampe a été gravée par Mademoiselle Guyot (plus connue sous le nom de Bellet — ou Bellay — son nom d'épouse), active au XVIIIe siècle, d'après un dessin de Jean Testard (1740­-18 ?). Ce dernier a contribué à la publication des Vues pittoresques des principaux édifices de Paris qui comprend des illustrations sur la capitale et ses environs. L'œuvre com­posée de 110 planches et éditée entre 1765 et 1789, est un précieux témoignage de la fin du règne de Louis XVI.

Jusqu'en 2016, le musée conservait un exemplaire de cette composition. L'œuvre a été sinis­trée lors de l'inon­dation du mois d'octobre et a été décadrée en urg­ence pour permet­tre son  séchage et éviter ainsi le déve­loppement de moi­sissures dans le cadre. Une inscrip­tion cachée sous le passe-partout a per­mis d'identifier l'éditeur : Madame Viel, antiquaire à Louveciennes, place de la Gare ! Il s'est avéré que l'œuvre était un imprimé et non une estampe. L'acquisition d'une estampe ancienne devenait donc tout à fait opportune. L'oeuvre a été acquise en vente publique en mars 2018 lors de la disper­sion de la collection de Michèle Moritz, suite à son décès l'année précédente. Michèle Moritz a été la pre­mière présidente des Amis du Musée-Promenade en 1982. Par ailleurs, elle et son époux Victor Moritz ont habité le Pavillon de Musique pendant de longues années. Une photographie de la documentation du musée montre même une chambre décorée de l'estampe acquise avec son encadrement d'ori­gine ! Cette acquisition vient compléter les dons que le couple a fait au musée à plu­sieurs reprises, pas moins d'une trentaine d'objets dont le buste en porcelaine de Madame Du Barry d'après Pajou et l'extrait des minutes du tribunal révolutionnaire qui a condamné à mort la comtesse.

 

Auteur | Testard (dessinateur) | Bellet (graveur) | Campion (éditeur)


Technique : Eau-forte, papier, encre, aquarelle Dimension : Hauteur avec cadre en cm : 29.7 ; Largeur avec cadre en cm : 25.2 Période : 2e moitié 18e siècle