Visite de la Galerie dorée de la Banque de France par Daniel SENECHAULT | Les Amis du Musee Promenade | Marly le Roi - Louveciennes

Visite de la Galerie dorée de la Banque de France par Daniel SENECHAULT


GALERIE DOREE

Visite de la Galerie dorée de la Banque de France par Daniel SENECHAULT,  Trésorier de l’AMPML.

 

Le samedi 23 mars nous nous sommes retrouvés 29 Amis pour cette visite que notre programme d’activités présentait comme « l’une des plus somptueuses galeries françaises » !

Passons sur le fait que grâce aux « gilets jaunes » qui avaient réussi à faire fermer 5 stations de métro sur la ligne numéro 1, nous avons gagné 10 minutes de trajet ! C’est impressionnant de foncer dans le noir à 50 à l’heure en sautant les stations elles – mêmes éclairées et vides! Cela part bien.

Tout le monde n’avait pas dû bénéficier du même traitement car 4 Amis étaient absents à l’heure dite. Retard, absence, on ne sait pas ; j’appelle la Présidente, elle va certainement savoir ! A non pas de réponse ; normal, elle est au congrès à Marseille, la Veinarde !

Peu importe, c’est l’heure, allons-y ; le samedi on ne plaisante pas avec l’horaire de sortie de midi (casse-croute) à la BDF !

Heureusement, Madame HENRI est là pour nous rassurer, nous encadrer, nous cocooner ! Sa grande silhouette souriante et décidée, ses connaissances du général et du détail infinies, ses renvois depuis la copie d’un tableau que vous apercevez dans la galerie avec  l’original qui est au Louvre ou ailleurs ; les liens entre l’auteur de cette copie, Grand Prix de Rome quand même, avec d’autres œuvres originales et mythologiques du même artiste, situées dans un château perdu ! Elle connait tout ; elle se souvient de tout, quelle mémoire ! Admirable !

La BDF, c’est un coffre-fort, donc c’est normal, on n’y rentre pas facilement. C’est rassurant ! A l’intérieur de l’établissement, nous marchons sur un tas d’or ; nos « réserves » sont en sous-sol.

Quelle impression ! En plus, la galerie est sublime ; après avoir bien compris les explications architecturales devant la maquette, un collaborateur nous ouvre cérémonieusement les portes de la galerie. C’est une merveille de 40 mètres de long et 8 mètres de haut ; une fresque à couper le souffle au plafond totalement restaurée ; des dorures partout !

Les peintures, saisies à la Révolution sont au Louvre ou dans d’autres musées ; des copies exécutées par des « grands prix de Rome », quand même les remplacent ! Les boiseries, la cheminée donnent une impression de plénitude et de beauté absolue !

Et tout ce chef d’œuvre conçu et réalisé avant le galerie des glaces de Versailles !

Douze heures, c’est fini, il est l’heure du repas ; vite dehors, ne nous attardons pas, le personnel est charmant !