Le Musée à la une de la Chronique de Marly | Les Amis du Musee Promenade | Marly le Roi - Louveciennes

Le Musée à la une de la Chronique de Marly


Le numéro 119 de la Chronique de Marly

DEAMBULATION ET RENCONTRE AVEC L’HISTOIRE

Après une éclipse de plus de trois ans, l'ancien Musée-Promenade a fait sa mue. Le musée du Domaine royal Marly a ouvert le 18 janvier et nous invite à redécouvrir ses collections et vivre par procuration ces Marlys que seuls les intimes du roi pou­vaient, après un chuchotement, partager.

Si Louis XIV a fait Versailles pour la cour et Marly pour ses amis, le nouveau musée remanié après trois ans de travaux, fait de chaque visiteur un invité privilégié.

La force du nouveau parcours muséo­graphique est sa puissance évocatrice : sa prouesse est de nous immerger dans ce domaine royal, dont il -ne reste plus que des traces, par la grâce d'un cheminement, la sensibilité de la scénographie, une ambiance sonore qui nous plonge dans l'effervescence des préparatifs... Le visiteur peut désor­mais projeter sa rêverie trois siècles et demi en arrière, dans ce musée d'évocation que son réaménagement rend plus lumineux et cohérent.

De Louis XV à la Révolution, de la destruc­tion du château aux chasses présidentielles, l'on tourne ici quelques grandes pages de notre histoire... La nouvelle muséographie est une déambulation.

Ici, les merveilles qui ont traversé les époques, les tableaux des peintres et les déesses des sculpteurs, les chefs-d'œuvre des ébénistes et des tapissiers, sans oublier l'invention gigantesque des ingénieurs, s'as­socient aux toutes dernières technologies du digital.

Ici, on passe d'une prouesse technologique à l'autre. Des 14 roues, des chaînes et des pompes hydrauliques des maquettes ani­mées interactives de la Machine de Marly au 2.0 d'une visite en réalité virtuelle du château et de ses pavillons pour admirer au passage le globe céleste de Coronelli... Attention ! Voyage dans le temps.

Chaussez votre casque 3D. On est, le 3 mai 1715, là à Marly. Louis XIV nous a invi­tés, comme aujourd'hui  toute l'équipe du musée, à venir admirer l'éclipse solaire que commente et explique au roi et à ses sujets – que nous sommes –, le célèbre astronome Cassini encadré.

D'UNE ÉCLIPSE... L'AUTRE

Une autre éclipse a marqué le domaine. Elle a commencé en octobre 2016 par la rup­ture d'une canalisation entraînant la ferme­ture du musée. Bâtiment et collections ont subi des dommages importants. Les murs ne sont pas encore séchés que déjà il faut penser à l'avenir du musée.

Très vite, l'idée d'une rénovation ambitieuse prend l'ascendant sur l'option d'une simple "réparation".

Au printemps 2017, alors que la cellule ingénierie culturelle de la RMN (Réunion des  musées nationaux), consultée dans le cadre d'une étude de réorientation stratégique du Musée-Promenade, rend un rapport encou­rageant sur la qualité des oeuvres, l'intérêt du sujet – le Domaine de Marly, qu'il est le seul à promouvoir –, et le potentiel du musée, il est décidé de repenser le parcours muséographique, de développer la notoriété du musée et de travailler à son accessibi­lité en termes de visibilité et de transport. Dès lors, l'équipe du musée se plonge dans la rédaction de son nouveau projet scien­tifique et culturel, avec le concours de son conseil scientifique.

AG studio intervient sur la programma­tion architecturale et muséographique, et l'agence sur les travaux d'amé­nagement et de muséographie. Les travaux débutent en février 2019.

Cette réussite est le fruit de plus de 3 années de réflexion conjointe, de travail et de concertation patiente entre l'État, à tra­vers le ministère de la Culture, la Région, le Département et les communes de Louveciennes et Marly-le-Roi, sans oublier les Amis du musée.

+ d’infos : musée-domaine-marly.fr